COP 23

Projet : que d’ici à 2030 tous les petits Etats insulaires en développement aient des systèmes de santé résistants aux changements climatiques, et que les pays du monde entier réduisent leurs émissions de dioxyde de carbone à la fois pour protéger les populations les plus vulnérables contre les risques climatiques et pour multiplier les effets bénéfiques sur la santé dans les pays émetteurs du dioxyde de carbone.

Par ailleurs la secrétaire exécutive de la CCNUCC, Patricia Espinosa a mis en garde « les changements climatiques auront de plus en plus de conséquences sur la santé et le bien-être de tous, partout, si les pays n’appliquent pas pleinement l’Accord de Paris.

 

Communiqué conjoint 12 nov 2017 Convention Cadre des Nations Unies sur les changements climatiques et l’oms